Bridge-Club de Lagny-Marne la Vallée

Articles avec #les regles

Bridge Club de Lagny Marne la Vallee

19 Juillet 2007, 12:45pm

Publié par rédacteur

Les règles

Voici un rappel de quelques règles que nous vous remercions d'appliquer dans l'intérêt de tous :

L'alerte

-  En règle générale, on doit alerter toute enchère artificielle ou conventionnelle.Quelques exceptions :le 2T Stayman , le Texas majeure sur 1SA, le contre d'appel, le contre de réveil, le contre spoutnick, les deux majeures faibles, le Blackwood 30/41 simple.  

- Tout joueur peut, à son tour d'enchérir (et à son tour seulement) , demander la signification d'une enchère adverse (alertée ou non). Le joueur qui a fait l'enchère doit se taire, seul son partenaire est habilité à répondre. L'explication donnée par ce dernier peut être conforme ou non à leur convention. Si l'explication est non conforme à leur convention, le joueur qui a fait l'enchère doit : - prévenir ses adversaires à la fin des enchères s'il est déclarant ou mort  -ou ne rien dire avant la fin du jeu s'il est en flanc.

- Le défaut d'alerte n'est pas pénalisable en soi mais est assimilable au cas d'explication non conforme ci-dessus.

- L'adversaire peut rectifier son enchère éventuelle si l'alerte est posée avec retard.

La déclaration hors tour :

(déclaration = enchère ou contre ou surcontre ou passe)

- Dans nos tournois de régularité , le cas de déclaration hors tour doit se régler à l'amiable. Si le camp non fautif s'estime lésé, appeler l'arbitre comme cela se fait systématiquement en compétition.

L'erreur d'enchère :

- S'il s'agît d'une erreur de manipulation (exemple : 1Coeur au lieu de 1P), vous pouvez reprendre votre carton tant que votre partenaire n'a pas parlé, même si l'adversaire à votre gauche a parlé. S'il  s'agît d'un changement de déclaration, vous ne pouvez reprendre votre annonce qu'avec l'accord de votre adversaire.

Déclaration trop lente :

- Elle ne prive pas le partenaire de parole. Si les adversaires s'estiment lésés, l'arbitre jugera à la fin du coup.

L'enchère insuffisante :

Exemple : Est 1P- Sud 1K

- Le joueur placé à gauche du fautif (Ouest) est seul habilité à poursuivre les enchères en faisant son annonce à un niveau juste suffisant (1C, 1P ou 1SA) ou à demander au fautif de reprendre son carton. Si ce dernier rectifie par l'enchère suffisante (2K), les enchères continuent sans pénalité (par ex. 2P en Ouest). Si le fautif rectifie par tout autre enchère suffisante (2T par ex.) ou par passe, son partenaire doit passer jusqu'à la fin des annonces et, s'il est en flanc, il ne pourra entamer T ou K sans l'accord du déclarant .

L'erreur de carte :

- Une carte posée par le déclarant ou annoncée au mort, et non couverte, peut être reprise dans la foulée sans pause pour réfléchir.

- Une carte posée par un joueur de la défense ou simplement tenue visible par son partenaire est considérée  comme  jouée (sauf si c'est une renonce).

- Dans nos tournois de régularité, une renonce peut être rectifiée en cours de levée sans pénalité, voire plusieurs levées plus tard si le camp non fautif n'a pas été lésé. L'arbitre en jugera en fin de coup.

L'entame hors tour :

- Si le mort a commencé à poser son jeu, l'entame est considérée comme acceptée. Le joueur qui a commencé à étaler sa main reste le mort. Sinon le déclarant peut accepter ou refuser l'entame. S'il l'accepte, il peut rester déclarant ou décider d'être le mort. S'il la refuse, l'entame est annulée. Le partenaire du joueur fautif devra entamer selon les directives du déclarant : couleur de l'entame fautive interdite, imposée ou autorisée. Si la couleur de l'entame est interdite ou imposée par le déclarant, l'entameur fautif peut reprendre sa carte d'entame.Si l'entame est laissée libre, la carte d'entame pénalisée doit rester sur la table et être jouée à la première occasion. Dans ce dernier cas faire appel à l'arbitre. 

Psychiques :

Afin de conserver à nos tournois un caractère convivial et amical, et ainsi favoriser la participation des débutants, et des joueurs de 4ème et 3ème séries, sont interdites les annonces dites "psychiques", annonces non conventionnelles et non alertées effectuées dans le but de tromper et déstabiliser les adversaires.

Un psychique signalé à l'arbitre justifiera un ajustement du score à la fin du tournoi.

Les droits du mort :

Le mort est l'"agent" du déclarant. Il ne participe au jeu qu'en avançant la carte annoncée par celui-ci, sans émettre le moindre commentaire ou maniérisme. Il ne doit ni toucher ni indiquer une carte sans instruction de son partenaire (sauf pour les ranger).

Si le déclarant n'annonce pas de rang précis mais , par exemple "gros", le mort sort la plus haute carte de la couleur annoncée (sauf en dernier la plus petite des cartes gagnantes).Si le déclarant annonce uniquement une couleur, le mort sort la plus petite carte de la couleur.

Le mort peut :

- tenir le compte des levées gagnées ou perdues .

- répondre le nombre de levées réalisées si le déclarant lui pose la question.

- signaler à son partenaire que celui-ci s'apprête à jouer de la mauvaise main.

- demander au déclarant "plus de partenaire ?" si celui-ci ne fournit pas dans la couleur, et avant que le défenseur derrière le déclarant n'ait fourni sa carte.

- faire appel à l'arbitre pendant le jeu si un des trois autres joueurs a constaté une irrégularité.

- faire appel à l'arbitre une fois le jeu terminé s'il est le seul à avoir constaté une irrégularité durant la donne.

Le mort ne peut pas :

- signaler à un autre joueur qu'une levée précédente est mal rangée.

- Ajouter un commentaire à sa réponse du style "c'est fermé" ou "plus que deux levées".

- signaler systématiquement à son partenaire de quelle main il doit jouer.

- demander au déclarant "plus de partenaire ?" si celui-ci ne fournit pas dans la couleur, une fois que le défenseur derrière le déclarant a fourni sa carte.

-signaler une irrégularité commise par les défenseurs.

-faire appel à l'arbitre de sa propre initiative pendant le jeu.


-->  Si vous vous posez une question concernant les règles, allez sur le site FFB et consultez le CODE INTERNATIONAL de BRIDGE.  
Celui-ci a été revu en 2007 et est applicable dans les clubs français depuis le 1er juillet 2008.

Voir les commentaires